Résultats des ventes aux enchères d'art Primitif et de Numismatique par Gazette-art.com Gazette-art.com, ventes aux enchères Gazette-art.com, auction results
-Votre email -Mot de passe Besoin d'aide ?
Newsletter
Les résultats de ventes aux enchères de numismatique: Monnaies Françaises triés par prix croissant.

Monnaies françaises
Couronne d or. Couronne royale entourée de six lis. R./ Croix feuillue et glandée, cantonnée de quatre lis, dans un polylobe. (Dy. 252, L. 255). 5,42 g.
Très léger coup sur la tranche sinon Presque Superbe. 
Pièce spectaculaire.
CHARLES VII (1422-1461). Salut d or. Beauvais. Même description que celui d Henri V mais avec l écu de France couronné et, au revers, la croix accostée de deux lis et au-dessous : K. (L. 461, Dy. 457). 3,42 g. Extrèmement rare. Superbe. 

J. Duplessy précise qu il n y a que deux exemplaires connus, un pour Tournai (au Cabinet des médailles) et celui-ci (cf. Dy. p. 248). 
Ex. collection Fabre.
 <br>IIIe RÉPUBLIQUE 1870-1940 <br>100 Francs au génie 1896 Paris. (400 ex.) <br>32,25 g Fr 590 <br>Rare. Superbe<br><br>
<br>"Bretagne (Duché de), Anne, cadière, s.d. (c.1498) Nantes.<br>La cadière d or d Anne de Bretagne est l une des plus rares et des plus intéressantes monnaies d or françaises. Plusieurs types sont répertoriés dont le moins rare porte la date 1498 au droit. Dans le second groupe sans date, on note deux variétés principales : la première avec lettre N au droit en fin de légende et une très rare variété sans cette lettre au droit. Notre exemplaire appartient à cette dernière variété qui est donc la plus rare. Michel Dhénin a donné dans le Bulletin du Club Français de la Médaille une étude poussée des coins d où il ressort que notre exemplaire est du coin de droit 2 (sur 3 connus) et de revers 3 (sur 6 connus) ; et variante de Duplessy avec avers du 358A et revers du 358. Seul l exemplaire du Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale n° 862 (= coll. Fillon) est connu avec cette combinaison de coins. Semble donc le second exemplaire connu de cette variété. Provient d une vente Spink-Taisei 3, Singapore, 11 february 1988, n° 555 ($12.500 réalisés). De grande qualité de surcroît pour cette monnaie phare de la numismatique française.<br>28,0 mm - 3,42 g.<br>Or<br>Dy.358A/358<br>PA.1402/1401 "<br><br>
 <br>Consulat (1799-1804).<br> Module de 5 francs en or. An XI. <br>Visite de Bonaparte Premier Consul a l'Hotel des Monnaies, <br>le 21 ventose 1803. <br>Tranche striee. 36,33g. <br>Diametre 36 mm. <br>Maz.629, VG 1204, Gad.578. <br><br>Deux legers meplats sur la tranche et infimes traces de nettoyage ancien mais frappe de tres belle qualite pour cet exemplaire d'hommage qui reste Rarissime en or. Superbe exemplaire. Gadoury 1989: « Le module de 5 francs en or, An XI frappé à un exemplaire seulement fut présenté à Napoléon par le graveur Pierre-Joseph Tiolier lui-même. Un autre exemplaire du 5 Francs en or, frappe posthume, fut mis en vente par Mr. Bourgey à Nancy le 8 avril 1973, lot nr.98 estimé à 3000/3500 francs et adjugé à 11000 francs. »<br><br>
<br>Florin Georges. 2e émission (27 avril 1346). <br>4,65 g. Montreuil-Bonnin.<br>Saint Georges à cheval à gauche, <br>coiffé d'un heaume à visière relevée, <br>portant une épée à la ceinture et un bouclier à la croix.<br> Il plonge une lance <br>dans la gueule du dragon allongé aux pieds du cheval.<br>R/ Croix quadrilobée et fleuronnée dans un quadrilobe feuillue<br> cantonné de quatre lis.D. 257A. Ci. 281. L. 260a. Fr. 272.<br>Grande rareté. <br>De toute beauté. <br>Superbe.<br><br>Le type de l'avers représente saint Georges, patron des guerriers, terrassant le démon qui personnifie l'Angleterre. Émission frappée à Montreuil-Bonnin par ordre de Jean, Duc de Normandie, fils aîné du Roi<br><br>